Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 14:56

une actualité régional me fait penser à un vieux souvenir un film sur le sept dernier étape "la mort"

"la mort d'un blog il suffit de changer d'adresse et son référencement à traver des milliers de blog ou de site spour obtenir une  erreur "404 c'est pas une peugeot" 

et oui réactualiser ça a du bon on apprend à netoyer son blog

Repost 0
Published by lestoile - dans le 7 eme art
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 11:09

de bruno jarrosson briser la dictature du temps " comprendre ce qu'est le temps pour mieux vivre

le temps nous trahis sans cesse nous voulons gagner du temps tout en ayant la désagréable impression qu'il nous échappe.

que dire ce jour ou je n'ai plus à subir les contraintes d'horaire et d'agenda.

en 1970 j'habitais  dans le Nord "lille et je travaillais  sur Paris comme commercial et je faisais des allées retour presque quotidient , je prenais l'autoroute, je stationnais à la porte de clignancour, ou je prenais le métro avec mes valises, pour redescendre quelques stations plus loins pour faire  800 m à pieds et monter les quatres étages ou je rencontrai mon client, à 25 ans aucun problème de santé je pétais la forme mais au bout de dix ans de ce cirque la question que je me posais c'était le sens de ce temps perdu dans les embouteillages, je me mis à réfléchir de ce que je faisait de ma vie. ce livre fut l'un d'une longue série sur l'interrogation du temps perdu, je m'étais déjà posé la bonne question . Les années qui suivirent furent agrémentés de promenades à la campagne, à la pêche avec mes enfants enfin j'avais changé de vie.

j'ai bien sur vécu comme l'ensemble des français, une dizaine de déménagements la reprise d'études et de formations qui m'on amené à un bac + 5 plus et un diplome d'ingénieur +++ tout ce qui normalement devrait nous aider à survivre malgrés 5 délocalisations, Tunisie, ILE maurice,maroc,Pologne, chine, j'ai rencontré sur ma route des écrivains  en voici quelques un ils sont genre stressant " c'est pour rester dans le sujet"

Viviane Forrestier

L'horreur économique de chez fayard l'avis d'un lecteur

je n'ai rien vu changer en 45 ans livre à lire  et voir le site de Marie-France Hirigoyen

LE HARCELEMENT MORAL 

la violence perverse au quotidien

 

 



Repost 0
Published by lestoile - dans le stress
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 17:36

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 15:18

Des mots "maux" qui deviennent à la mode.

 

Abonné à plusieurs journaux sur le web je reçois des infos d'actualités provenant souvent de la même agence d'information

AFP ou autre organisme international les sujets sont donc similaire sur tous les médias TV twitter radio seuls quelques articles spécifiques à des journaux spécialisés sont différent comme l'économie, l'informatique , la science, etc.

Ici je vais parler d'une de leur rubrique « dossier  psycho » dans lequel je retrouve un sujet récurrent par ces temps de crises la personnalité narcissique pervers.

 

Bien que chacun puisse un jour être au contact d'un pervers narcissique je pourrai comme tout un chacun décrire ma rencontre avec un pervers narcissique grâce à la lecture de ces dossiers psycho de ces grands hebdomadaires, avant je ne savais pas dans quelle catégorie mettre cet ensemble de comportements à ma grande surprise en lisant ces articles j'ai découvert que ce comportement ne serait pas une maladie mentale comme la paranoïa, mais simplement un comportement que les psychologues et psychiatres ne soignent pas, mais qui conseillent à ceux qui en sont victimes une seule solution la fuite.

 

Ce blog a pour thème les scénarios de vie répétitive et j'avais récolté un certain nombre de personnalités qui ont tous leurs pouvoirs de nuisances bien répertoriées, nuisances pour soi et nuisances pour les autres la particularité du pervers narcissique c'est qu'il rassemble un paquet de nuisances uniquement pour les autres une sorte de vampire d'énergie qui fait qu'a certain stade l'autre est complètement amorphe anéanti sous son pouvoir total.

 

Ne faisant que relaté, récolté des liens sur des sujets que j'imaginai peu, espérant toujours qu'il était possible de trouver des solutions à ces maux eh bien non tous paraissent d'accord la solution c'est la fuite facile à dire, mais souvent pas facile à faire.

 

 

Je vous laisse lire ma récolte de liens :

 

comment j'ai survécu à une perverse narcissique

 

Pervers narcissiques : 20 pistes pour les reconnaître

 

l'express plusieurs dossiers

 

le point de vue de 4 experts

 

forum les pervers narcissique au cinéma petit sondage

 

 

Repost 0
Published by lestoile - dans Pervers narcissique
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 11:48

I. Introduction

 La personnalité est définie comme le résultat, chez un sujet donné, de lintégration dynamique de composantes cognitives, pulsionnelles et émotionnelles. Lagencement de ces différents facteurs constitue les traits de personnalité, à savoir les modalités relationnelles de la personne, sa façon de percevoir le monde et de se penser dans son environnement.

 

L'unité fonctionnelle intégrative que constitue la personnalité présente deux autres caractéristiques : elle est à la fois stable (la personnalité contribue à la permanence de l'individu) et unique (elle rend le sujet reconnaissable, distinct de tous les autres) 

 

La personnalité ne devient pathologique que lorsquelle se rigidifie, entraînant des réponses inadaptées, source dune souffrance ressentie par le sujet ou dune altération significative du fonctionnement social. La définition quen propose lOrganisation Mondiale de la Santé dans la dixième révision de la Classification Internationale des Maladies (CIM-10) est la suivante : « Modalités de comportement profondément enracinées et durables consistant en des réactions inflexibles à des situations personnelles et sociales de nature très variée. Ils représentent des déviations extrêmes ou significatives des perceptions, des pensées, des sensations et particulièrement des relations avec autrui par rapport à celles dun individu moyen dune culture donnée ».         L'étude des personnalités pathologiques s'est appuyée sur deux approches :-         Une approches dite dimensionnelle, qui consiste à caractériser la personnalité d'un sujet selon un répertoire de traits de personnalité (dimensions) plus ou moins accusés : un individu peut ainsi être plus ou moins impulsif, introverti, dépendant, etc.

 

-         Une approche dite catégorielle, qui consiste à définir plusieurs types de personnalités pathologiques et à rechercher si un sujet donné présente ou non les caractéristiques d'un (ou de plusieurs) de ces types. Cette approche est celle de la clinique psychiatrique et de la CIM-10, qui a guidé les descriptions qui suivent. Celles-ci reposent sur des regroupements statistiquement validés dattitudes et de comportement, sans préjuger des raisons pouvant expliquer ces regroupements.

 

         Les associations entre troubles de la personnalité et pathologies psychiatriques sont fréquente. La présence dun trouble de la personnalité est un facteur aggravant dune pathologie psychiatrique. Les troubles de la personnalité se distinguent des symptômes des différentes pathologies psychiatriques par le fait quils apparaissent classiquement à la fin de ladolescence, quils se caractérisent par des comportements durables et stables dans le temps indépendamment des situations auxquelles se trouvent confrontés les sujets.II. LES DIFFERENTES PERSONNALITES PATHOLOGIQUES

 

 

 

Il n'existe pas de consensus définitif sur le regroupement par catégories des différentes personnalités pathologiques. Classiquement, on distinguait les personnalités psychotiques des personnalités névrotiques, les personnalités psychopathiques et borderline se situant à part. Ce découpage a été en partie repris par la classification américaine des troubles mentaux (le DSM-IV), qui distingue :

 

 

 

         Le groupe A, qui correspond aux personnalités "psychotiques". Il inclut les personnalités paranoïaques, schizoïdes et schizotypiques (sujets bizarres ou excentriques).

 

·        Le groupe B, qui inclut les personnalités antisociales, borderline, histrioniques et narcissiques (sujets d'apparence théâtrale, émotifs et capricieux).

 

·        Le groupe C, qui correspondant aux personnalités "névrotiques". Il inclut les personnalités évitantes, dépendantes et obsessionnelles compulsives (sujets anxieux et craintifs).II.1. Personnalité paranoïaque :A.    Epidémiologie :

 

-         0,5 à 2,5 % de la population générale.

 

-         10 à 30 % de la population hospitalisée en psychiatrie.

 

-         2 à 10 % des consultants en psychiatrie.

 

 

 

B.     Description clinique :

 

-         sensibilité excessive aux échecs et aux rebuffades,

 

-         refus de pardonner les insultes ou les préjudices et tendance rancunière tenace,

 

-         caractère soupçonneux et tendance envahissante à déformer les événements en interprétant les actions impartiales ou amicales dautrui comme hostiles ou méprisantes,

 

-         sens tenace et combatif de ses propres droits légitimes hors de proportion avec la situation réelle,

 

-         doutes répétés et injustifiés sur la fidélité du conjoint ou du partenaire,

 

-         tendance à surévaluer sa propre importance avec perpétuelles références à soi-même,

 

-         préoccupation par des explications sans fondement à type de conspiration. 

 

C.     Evolution :

 

-         Ces caractéristiques en font un individu ténébreux, difficile à supporter.

 

-         Isolement social assez fréquent.

 

-         Risque dépisodes psychotiques brefs ou installation dun véritable délire paranoïaque.D.    Diagnostique différentiel :

 

Délire paranoïaque constitué.II.2. Personnalité schizoïde :A.    Epidémiologie :

 

Hommes > femmesB.     Description clinique :

 

-         incapacité à éprouver du plaisir,

 

-         froideur, détachement ou émoussement de laffectivité,

 

-         incapacité à exprimer aussi bien des sentiments chaleureux et tendres envers les autres que de la colère,

 

-         indifférence aux éloges comme à la critique,

 

-         intérêt réduit pour les relations sexuelles,

 

-         préférence marquée pour les activités solitaires,

 

-         préoccupation excessive par limaginaire et lintrospection,

 

-         désintérêt pour les relations amicales et absence damis proches,

 

-         indifférence nette aux normes et conventions sociales.

 

 

 

C.     Evolution : 

 

Relativement stable. Peu de tendance à lévolution.D.    Diagnostic différentiel :

 

-         Schizophrénie.

 

-         Syndrome dAsperger.

 

-         Personnalité évitante (pauvreté du contact par peur dêtre rejeté).

 

-         Personnalité schizotypique.II.3. Personnalité schizotypique :La CIM-10 ne considère pas ce trouble comme une variété de trouble de la personnalité, mais plutôt comme un trouble sapparentant à la schizophrénie en raison de la fréquence accrue de schizophrénie chez les ascendants (spectre de la schizophrénie).A.    Epidémiologie :

 

3 % de la population générale.B.     Description clinique :

 

-         croyance bizarre ou pensée magique influençant le comportement,

 

-         idées de référence,

 

-         perceptions corporelles inhabituelles,

 

-         méfiance, idéation persécutoire,

 

-         pensées et langage bizarres sans lien avec le groupe culturel de référence,

 

-         vie affective pauvre,

 

-         comportement excentrique.C.     Evolution :

 

La personnalité schizotypique représente, pour beaucoup dauteurs, un mode dentrée dans la schizophrénie ou une forme mineure de cette pathologie.D.    Diagnostic différentiel :

 

-         Personnalité borderline.

 

-         Schizophrénie.

 

-         Personnalité schizoïde.II.4. Personnalité dyssociale (ou antisociale, ou psychopathique, ou sociopathique : classique déséquilibre mental) :A.    Epidémiologie :

 

-         3 % des hommes, 1 % des femmes.

 

-         2 à 3 % de la population générale.

 

-         Taux plus élevés en prison.B.     Description clinique :

 

Ce trouble est encore appelé personnalité psychopathique ou sociopathique. Il correspond à la notion classique de « déséquilibre mental ». Il est caractérisé par les manifestations suivantes :

 

-         indifférence froide envers les sentiments dautrui,

 

-         attitude irresponsable manifeste et persistante, mépris des normes, des règles et des contraintes sociales,

 

-         incapacité à maintenir durablement des relations,

 

-         très faible tolérance à la frustration et abaissement du seuil de décharge de lagressivité,

 

-         incapacité à éprouver de la culpabilité ou à tirer un enseignement des expériences, notamment des sanctions,

 

-         tendance nette à blesser autrui.

 

Ce trouble peut saccompagner dune irritabilité persistante.C.     Evolution :

 

-         Biographie faite de ruptures répétées avec des conséquences sur le plan de ladaptation sociale : actes médico-légaux, incarcérations les troubles samendent classiquement dans la seconde moitié de la vie.

 

-         Les principales complications psychiatriques sont les abus de substances. Le risque de décès est élevé (accident, suicide). Après 40 ans, peuvent apparaître des manifestations anxieuses et/ou dépressives.D.    Diagnostic différentiel :

 

-         Héboïdophrénie.

 

-         Personnalité borderline, schizoïde, histrionique chez lhomme quand la mythomanie est au 1er plan.

 

-         Délinquance simple ne présentant pas les critères de la sociopathie (car inséré dans son groupe social).II.5. Personnalité borderline (ou personnalité "limite") :A.    Epidémiologie :

 

-         2 % de la population générale.

 

-         10 % des consultants en psychiatrie.

 

-         20 % des patients hospitalisés en psychiatrie.B.     Description clinique :

 

Polymorphisme important des manifestations cliniques, aucune nétant spécifique (elles peuvent emprunter des symptômes aux autres personnalités pathologiques).

 

Selon la CIM-10, la personnalité émotionnellement labile comprend deux types cliniques : le type impulsif et le type borderline ou limite marqué de plus par une perturbation de limage de soi, des incertitudes concernant les objectifs, les valeurs, les préférences personnelles et un sentiment souvent envahissant de vide.

 

Les principales caractéristiques de la personnalité impulsive sont :

 

-         linstabilité émotionnelle et le manque de contrôle des impulsions.

 

Les principales caractéristiques de la personnalité borderline sont, en outre :

 

-         la perturbation de limage de soi,

 

-         lincertitude concernant les objectifs, les préférences, les choix, les valeurs,

 

-         le sentiment envahissant de vide.

 

Une tendance à sengager dans des relations intenses et instables conduit fréquemment à des crises émotionnelles et peut sassocier à des efforts démesurés pour éviter les abandons et des menaces répétées de suicide ou des gestes auto-agressifs.

 

 

 

C.     Evolution :

 

-         Chaotique marquée par les conséquences de limpulsivité (addiction, prise de risques ).

 

-         Actes médico-légaux parfois.

 

-         Tentatives de suicide.

 

-         Attaque de panique avec déréalisation (état crépusculaire).

 

-         Episodes hallucinatoires brefs.

 

-         Dépression. 

 

D.    Diagnostic différentiel :

 

-         Trouble de lhumeur sans trouble de la personnalité (se méfier des diagnostics hâtifs). 

 

-         Les autres troubles de la personnalité dont la personnalité antisociale, la personnalité narcissique, histrionique 

 

II.6. Personnalité histrionique :A.    Epidémiologie :

 

-         2 à 3 % de la population générale.

 

-         10 à 15 % des consultants en psychiatrie.B.     Description clinique :

 

-         dramatisation, théâtralisme, hyperexpressivité émotionnelle,

 

-         suggestibilité,

 

-         affectivité superficielle et labile,

 

-         désir permanent de distractions et dactivités où le sujet est le centre dattention dautrui,

 

-         aspect ou comportement de séduction inappropriée,

 

-         préoccupation excessive par le souci de plaire physiquement.Le trouble peut saccompagner dun égocentrisme, dune indulgence excessive envers soi-même, dun désir permanent dêtre apprécié, dune tendance à être facilement blessé et dun comportement manipulateur persistant visant à satisfaire ses propres besoins.C.     Evolution :

 

Variable : soit atténuation des traits avec lâge au bénéfice dactivités gratifiantes (uvres caritatives, bénévolat), soit évolution marquée par le risque daddiction, de dépressionD.    Diagnostic différentiel :

 

-         Personnalité narcissique

 

-         Personnalité borderline

 

 

 

II.7. Personnalité obsessionnelle-compulsive ou anankastique 

 

A.    Epidémiologie :

 

-         1 % de la population générale.

 

-         3 à 10 % des consultants en psychiatrie.B.     Description clinique :

 

Synthèse de différents concepts dont :

 

-         La personnalité psychasthénique de P. Janet (doutes, ruminations, prévalence de la vie intellectuelle sur les réalisations pragmatiques).

 

-         La personnalité compulsive marquée par la vérification, la ritualisation et la parcimonie, avec un goût prononcé pour lordre.La personnalité obsessionnelle-compulsive se traduit principalement par :

 

-         indécision, doutes et prudence excessive,

 

-         préoccupation par les détails, les règles, les inventaires, lordre, lorganisation, les programmes,

 

-         perfectionnisme qui entrave lachèvement des tâches,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Repost 0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 23:19

Suis-je encore la même personne que lorsque j’avais 5 ans ? Probablement, car la question même semble l’impliquer. Cependant, il est clair que j’ai beaucoup changé depuis mes 5 ans : la plupart des cellules de mon corps se sont renouvelées (la puberté est passée par-là) et mes centres d’intérêt se sont légèrement (mais pas trop) modifiés. Pourtant, malgré tous ces changements, je suis la même personne. En vertu de quoi ? Qu’est-ce qui assure l’identité numérique de ma personne à travers tous ces changements ? C’est cette question que les philosophes ont baptisé le problème de l’identité personnelle.

suite sur le site implication philosophique

 

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 23:02

Comment espérer qu'un jour l'Homme que nous portons tous en nous puisse se dégager de l'animal que nous portons également si jamais on ne lui dit comment fonctionne cette admirable mécanique que représente son système nerveux? Comment espérer voir disparaître l'agressivité destructrice, la haine, la violence et la guerre? N'est-il pas indispensable de lui montrer combien aux yeux de la science peuvent paraître mesquins et ridicules les sentiments qu'on lui a appris à considérer souvent comme les plus nobles sans lui dire que c'est seulement parce qu'ils sont les plus utiles à la conservation des groupes et des classes sociales, alors que l'imagination créatrice, propriété fondamentale et caractéristique de son cerveau, n'est le plus souvent, c'est le moins qu'on puisse dire, absolument pas exigée pour faire un honnête homme et un bon citoyen."

- Henri Laborit (1914-1995), L'agressivité détournée, p. 8

Henri laborit à été pour mois une grande rencontre en plus ce scientique spécialisé dans les produits anesthésique

à contribuer à soulager le monde de la douleur.

voici une de ses biographies celui qui prend le temps à la lire comprendra mieux mon blog car comme yung il a été un de mes maitres à penser "cliquez sur biographie" merci à Lionel Mesnard

son film mon oncle d'amérique à changer beaucoup ma vision de l'homme je conseil vivement à tous étudiants en psychologie de voir son film je l'ai revue d'ailleur  récemment à l'université de villeneuve d'ascq.

c'est avec un grand plaisir que j'ai découvert ce site qui parle du film  link

pour vouv donnez un max de chance tout lesliens sur ce film

url :                     link                               http://www.videobb.com/video/Ml0KFgSXdR4k

copie flash       link                               http://www.videobb.com/f/Ml0KFgSXdR4k.swf

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 17:41

accident de la route

la peine de mort

vidéo clip laboratoire scientifique instruments de torture

 suicide des jeunes

            

la perte du sens de la vie mène à la mort en france 

1- Le taux élevé de suicides
Les maladies neuropychiatriques seraient responsables en France de 11 500 morts annuelles par suicide, auxquelles s’ajoute la surmortalité non suicidaire (accidentelle, consommation d’alcool, de tabac et de drogues). La France reste l’un des pays européens dans lequel la mortalité par suicide est la plus forte. Chaque année en France, un peu moins de 200 000 personnes font une tentative de suicide. Il existe une sous-déclaration du phénomène estimée entre 20 et 25 %. Les pays du Nord ont des taux de suicide plus élevés que les pays du Sud (c’est le cas de la Finlande et de la Hongrie par exemple). Les principales victimes sont les hommes (représentant environ 80 % des morts par suicide), les femmes et les jeunes étant les plus nombreux à faire des tentatives de suicide. La proportion de suicides augmenterait avec l'âge. La catégorie la plus touchée reste les personnes âgées car ce sont elles qui meurent le plus souvent du suicide.
Cependant, en 2005, l’Institut national de la recherche médicale relevait une augmentation des tentatives de suicide chez les 15-24 ans et un rajeunissement des sujets « suicidants ». Le suicide des adolescents est un problème de santé publique majeur ; en 2008, il était la première cause de décès des 25-34 ans, la deuxième cause de mortalité en France dès 15-24 ans (entre 600 et 800 décès par an, 16,6 % des causes de décès) après les accidents de la route, et représentait, 3,8 % des causes de décès chez les 5-14 ans. La multiplication et la médiatisation de ces suicides a amené les pouvoirs publics à se pencher sur ce phénomène. Le Dr Boris Cyrulnik15 a remis en septembre 2011 un rapport sans concession à ce sujet à la Secrétaire d’État à la jeunesse.
On estime qu’il y a une tentative de suicide toutes les 3 minutes environ et un mort par suicide toutes les 40 minutes. La récidive pose un problème grave du point de vue préventif, car 10 à 15 % des suicidants finissent par se tuer. La récidive intervient dans plus de la moitié des cas au cours de l’année qui a suivi la première tentative.

 peine de morte en chine

  

 

violence au foot

la violence contre les reporters

mes deux derniers articles ne sont que le reflet des images qui nous parviennent à la télé, au cinéma, sur le net et qui démontre la barbarie à laquelle chaque homme ou chaque peuple peut succomber.

Les reporters de mon enfance et ceux d'auhourd'hui

 

A NOUS DE FAIRE LA LUMIERE SUR NOS OMBRES

Pour revenir à un peu plus de choses positives et aérer nos méninges

un clic sur planéte positive



Repost 0
Published by lestoile - dans les éveilleurs
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 16:43

Dans mon blog allo ciné j'avais laissé de coté mes notes et mes critiques, mais n'étant pas un critique cinéphile professionnel, j'avais laissé ce domaine vide, mais comme allociné me le rappeler à chaque ouverture, je me suis dit et bien je vais mettre les films que j'ai aimés, mais je ne mettrai que des  4 étoiles, et puis je me suis pris à mettre quelques trois et même ! quelques 2, je croyais que j'avais maitrisé cet art qui est érigé en France la critique, véritable art de vivre, tuer l'idée de l'autre , l'écrasé, jusque l'autre n'a plus d'idée, cette attitude qui bloque toute créativité.. Mais cette attitude est naturelle voyez mes articles récents sur le film mon oncle d'Amérique médecin français qui nous explique que nous sommes constitués d'un système programmé pour juger comme nous le somme pour vivre, l'attaque, la fuite, et la non-décision par le système qui inhibe l'action, celui que la peur paralyse ou celui de passer du non-jugement par sagesse, tel est l'enjeu de la maturation du SOI "voir YUNG"

la technique est facile vous tapez le nom d'un film 4 étoiles apparaissent et vous n'avez plus qu'à cliquer sur une à quatre étoiles, je ne savais pas que je possédais une telle capacité innée à classer, jauger, évaluer le travail de milliers de personnes à voilà le mot dont je vous parle presque à chaque article le discernement eh bien oui je me suis trompé de domaine j'aurais dû classer ces films dans mes favoris par sagesse.

Certains peuvent trouver lamentable mes choix et mes goûts cinématographiques, je n'en suis pas surpris, mon épouse et moi cela nous arrive d'aller voir chacun un film différent dans un grand complexe qui nous offre des choix multiples, c'est un comportement social très rependu basé sur notre vie émotionnelle, cela nous sert à décider quels films nous allons voir ils servent donc aux profileurs de savoir qui vous êtes et aussi à discuter avec ma voisine sur internet de dire pourquoi elle a détesté, voilà de quoi discuter il en va de même des couleurs et des sons.

j'ai regardé un film sur la trois "cinéma de minuit à 0 h 30" la Marie du port avec Jean Gabin un film très mal reçu par le public en avril 1950 où les gens biens ne se marient qu'avec des personnes de leur âge 

le sujet un vieux de cinquante ans qui va se marier avec une jeune de vingt ans.

À la fin Jean Gabin dit en souriant, je dirais à l'église que j'accompagne ma nièce à sa communion en promettant à Marie un mariage en blanc, il savait qu'il allait être condamné.

Car pour les perfectionnistes les défauts d'autrui nuisent à la communauté.

IL essaye de toujours faire plaisir à leur papa à leur maman et aux bonnes âmes qui veulent vous sauver de l'enfer.

Du jugement à l'insulte il n'y parfois qu'un pas je connais des blogueurs qui ont été surpris des réactions violentes des commentaires et ont quitté la toile définitivement.

Mais chacun voie et entend à travers, son environnement, l'éducation de son enfance et le prisme de ses croyances et de ses projections.

 

 

La technique est facile vous tapez le nom d'un film 4 étoiles apparaissent et vous n'avez plus qu'à cliquer sur une à quatre étoiles, je ne savais pas que je possédais une telle capacité innée à classer, jauger, évaluer le travail de milliers de personnes à voilà le mot dont je vous parle presque à chaque article le discernement eh bien oui je me suis trompé de domaine j'aurais dû classer ces films dans mes favoris par sagesse.

Certains peuvent trouver lamentable mes choix et mes goûts cinématographiques, je n'en suis pas surpris, mon épouse et moi cela nous arrive d'aller voir chacun un film différent dans un grand complexe qui nous offre des choix multiples, c'est un comportement social très rependu basé sur notre vie émotionnelle, cela nous sert à décider quels films nous allons voir ils servent donc aux profileurs de savoir qui vous êtes et aussi à discuter avec ma voisine sur internet de dire pourquoi elle a détesté, voilà de quoi discuter il en va de même des couleurs et des sons.

J’ai regardé un film sur la trois "cinéma de minuit à 0 h 30" la Marie du port avec Jean Gabin un film très mal reçu par le public en avril 1950 où les gens biens ne se marient qu'avec des personnes de leur âge 

le sujet un vieux de cinquante ans qui va se marier avec une jeune de vingt ans.

À la fin Jean Gabin dit en souriant, je dirais à l'église que j'accompagne ma nièce à sa communion en promettant à Marie un mariage en blanc, il savait qu'il allait être condamné.

Car pour les perfectionnistes les défauts d'autrui nuisent à la communauté.

IL essaye de toujours faire plaisir à leur papa à leur maman et aux bonnes âmes qui veulent vous sauver de l'enfer.

Du jugement à l'insulte il n'y parfois qu'un pas je connais des blogueurs qui ont été surpris des réactions violentes des commentaires et ont quitté la toile définitivement.

Mais chacun voie et entend à travers, son environnement, l'éducation de son enfance et le prisme de ses croyances et de ses projections.



J'ai revu dernièrement la liste de SChindler

 

 le héros du film collabore avec les nazis et finit par sauver des centaines de juifs, alors Schindler bon ou mauvais ! voir aussi la différence entre noter et marquer "exemple une étoile jaune"

Explorons ces émotions qui nous poussent à juger:  cette colère, cette douleur, cette tristesse, cette irritation qui passe par les trois étages du cerveau( reptilien, limbique, néocortical) "voir le lien dans la colonne de droite sur le fonctionnement du cerveau analysé sur plusieurs niveaux", inutile de lutter contre elles, elles sont bien sûr source d'erreurs, d'injustice, mais c'est un devoir essentiel de soutenir que le crime est un mal, la vie en société exige que les lois et les droits de l'homme s'appliquent avec justice.

Nous sommes tous évaluer, en première page allo ciné nous avons, les meilleurs blogs, les meilleurs commentaires, les meilleurs films.

J’ai vu le dernier KOH-LANTA , j'en ai eu pour mon argent entre Philomène, Romuald et Jade et eux ?

Pensez-vous que les téléspectateurs devraient pouvoir juger, voter dans ce jeux ou voter contre ce jeux comme voter contre la guerre, avec le net on nous apprend à participer et on dépense beaucoup d'argent pour nous demander notre avis sur le meilleurs chanteurs ,le meilleurs danseurs, mais là c'est pour s'amuser! Tandis que  la guerre c'est des jeux de présidents souvent on nous ne demande rien si  juste d'y aller et de se faire tuer!

QUELQUES SITES WEB QUI NOTENT MARQUENT, MAIS AVEC DES JUGEMENTS RAPIDES ET SOUVENT ANONYMES.

 

SON ECOLE

un conseil pour se présenter entre 2 minutes et 30 secondes

A VOUS DE JUGER

LE FIN DU FIN ON VOUS JUGERA AVEC VOTRE IRM OU VOTRE ENCEPHALO " attention de bien faire crypter votre fichier"

 

 

la fin des jugements anonymes 

L'Afnor publie une norme pour les avis sur Internet

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 11:52

  merci à l'équipe d'OVER-BLOG pour la mise à disposition d'un outils gratuit ce qui est rare par ces temps de crises

  merci pour la totale liberté de gestion ainsi que les fonctions avancées de configuration qui me permette d'éccrire sur facebook sans y être

l'édition avancée permet d'avoir accés à l'écriture en html ce qui me permet d'insérer aisément du code

  pour ceux qui pensent que je suis payé pour dire cela désolé pas du tout mais c'est vrais qu'un merci ne coûte rien

  mais encourage des hommes des femmes qui travaillent d'une façon anonyme à fournir un service professionel.

site-en-construction3_10-1-.jpg

 

A mes chers lecteurs me voici embarqué dans une autre aventure avec d'autres outils qu'il faut que j'apprenne à utiliser 45 jours de vacances et il a des coucous qui se sont intallés bip bip est rapide 'clic clic et plein de pub"

  j'espére que je serais rapidement performant en attendant merci de bien vouloir m'excuser des ratés qu'il peut y avoir dans mes mises en pages et catégories, quand aux fautes d'orthographes ou " de frappes mes anciens lecteurs en on l'habitude et savent que je sais parfois plumer l'oiseau de la langue Française, quand à mes amis américains qui me lisent je pense sérieusement à eux un traducteur anglais et à leur disposition je n'ai pas oublié nos amis néerlandophone et Grec.

encore merci à mon public bonne rentrée 2013 et bon vent à tous accrochez vous au  bastingage je pense que la fin 2013 et l'année 2014 ça va remuer!

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Lestoile dunord
  • Lestoile dunord
  • : il y a des transformations et parfois des mutations l'analyse des personnalités grace aux scénarios du cinéma nous montre la répétition de comportements comment sortir des scénarios répétitifs ce blog offre d'abord un catalogue de personnalités que l'on retrouve au cinéma
  • Contact

compteur

Recherche

traduire / translate

 

les citations du jour

communauté de twitter

 

merci de votre visite