Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 14:41


Bridget Jones Baby : bande-annonce VOST (2016) par inthefame

 

Si vous n'êtes pas à l'aise avec votre célibat, c'est probablement en partie parce que vous aussi, vous êtes victime de la pression sociale. Si si ! Avouez-le : vous aussi, vous vous dites que le parcours d'une personne normale, c'est de rencontrer quelqu'un et de faire des enfants  "la suite sur santé journal des femmes"

Marie se réveille un matin avec une drôle de sensation : elle étouffe dans sa relation avec Éric, son compagnon depuis 14 ans. Que faire? Le quitter et se retrouver seule, célibataire à 30 ans, ou rester dans une relation qui ne la satisfait plus? Les choix de Marie sont courageux mais pas toujours heureux...

Arrêter d'écouter

Eh bien non. Pour savoir ce que vous voulez vraiment, vous, il va falloir arrêter de prêter attention à ces remarques. Pourquoi les autres détiendraient-ils la vérité en ce qui VOUS concerne ?

 

 

Quelques chiffres

A DÉCOUVRIR

 

1 - Au-delà de 59 ans, la réalité des chiffres est faussée en raison des veuvages féminins, l’espérance de vie des hommes étant moins élevée que celle de leur compagne.
Source : Institut national de la statistique et des études.

Vous pensez qu’il n’y a pas assez d’hommes célibataires ? La preuve du contraire, en chiffres.

Hommes
20-29 ans : 88,34 % 
30-39 ans : 42,83 %
40-49 ans : 18,89 %
50-59 ans : 9,64 %

Femmes
20-29 ans : 78,75 %
30-39 ans : 33,01 %
40-49 ans : 14,12 %
50-59 ans (1) : 7,83 %

Pourquoi cette impression qu’il y a plus de femmes seules que d’hommes ? C’est parce qu’elles sont citadines, réussissent professionnellement et n’ont pas peur d’être vues !
« En effet, elles sont plus nombreuses en haut de l’échelle sociale, quand les hommes sont plus nombreux en bas et évoluent plutôt dans les milieux ruraux », analyse le sociologue Jean-Claude Kaufmann. Les chiffres le confirment : dans les professions intellectuelles supérieures, les hommes célibataires sont 11,8 %, les femmes sont 19,2 %. Au niveau des employés, les hommes seuls sont 12,7 % et les femmes sont 9,2 %.

 

A LIRE

 La Solitude, ses peines et ses richesses de Nicole Fabre.

Résumé :
Tout humain fait l'expérience de la solitude très tôt, si bien que les expériences archaïques de l'enfance détermineront la tonalité que prendra la solitude plus tard. La solitude n'est pas forcément liée à la réalité, l'on peut se sentir seul au milieu de tous. Par ailleurs, elle n'est pas la même à tous les âges de la vie. N. Fabre en aborde toutes les facettes et réfléchit à sa singularité.


La solitude est plus souvent un ressenti qu’une réalité. Et il est parfois nécessaire d’être seul… (Albin Michel, 2004).
 Cherche désespérément l’homme de ma vie de Sylvie Tenenbaum. 
A travers des entretiens, la psychanalyste repère les schémas dont sont victimes les femmes en quête de l’amour (Albin Michel, 2004).

Dans son nouvel ouvrage, la psychothérapeute Sylvie Tenenbaum aborde le problème de la solitude amoureuse de la femme dans notre société. 
En s’appuyant sur des entretiens menés avec des femmes âgées de 28 à 45 ans, elle explique pourquoi de plus en plus d’entre elles vivent seules, et pourquoi elles se sentent « seules » alors que les hommes se sentent « libres ». 
Au fil de son enquête, elle relève les schémas relationnels dont les femmes sont prisonnières (influences du père ou de la mère, poids des générations, fausses croyances sur l’amour, etc.), et ceux qui sont à l’origine de choix inadaptés de partenaires. 
Un ouvrage clair et accessible, qui offre de vraies pistes de réflexion sur la vie et l’amour, et qui permettra peut-être à certaines de découvrir comment sortir du cercle vicieux de la solitude.
 Qui aime quand je t’aime ? de Catherine Bensaid et Jean-Yves Leloup.
Une psychanalyste et un philosophe portent un regard clinique et poétique sur l’amour (Albin Michel, 2005).

Résumé :
On parle beaucoup d'amour, on le cherche, on l'attend, on le désire, on le fuit. On espère pouvoir dire un jour " je t'aime " à celle ou celui dont on rêve, ou on le dit déjà à la compagne, au compagnon de sa vie. Mais sait-on ce que l'on dit quand on dit " je t'aime " ? Qui est ce " je " qui dit aimer ? Et de quel amour s'agit-il ?
Prenant tour à tour la parole, Catherine Bensaîd et Jean-Yves Leloup portent un double regard, psychanalytique et philosophique, clinique et poétique, sur cette quête éternelle qui nous concerne tous. Et ils nous invitent à évoluer sur une " échelle de l'amour " afin de grandir ensemble vers un amour qui ne se vit plus dans la demande et le manque, mais dans la plénitude du don.


 La Femme seule et le Prince charmant de Jean-Claude Kaufmann.
Une enquête sociologique en profondeur sur la vie en solo (Pocket, 2003).

Résumé :
Elles sont de plus en plus nombreuses, dans nos sociétés modernes, à vivre seules. Voie difficile pour ces femmes défiant une norme sociale qui les destinait au couple et à la famille. Choix diffus qui ne s'effectue pas en une fois et traduit souvent un attachement progressif à l'indépendance que leur a fait goûter cette période de leur existence. Derrière ces vies en solo se dissimulent moins la détresse et la révolte qu'un sentiment de fragilité, l'expérience d'une identité en question. Avant-gardistes timides et involontaires, ces femmes avancent à petits pas sur une trajectoire d'autonomie dont nul sociologue n'est capable de donner l'équation mais dont tous s'accordent à reconnaître l'importance : elles sont "dans l'œil du cyclone" de la dynamique de l'individualisation. Et le "Prince charmant" dans tout cela ? Figure masculine très présente dans l'imaginaire de la femme seule, il n'a toutefois plus pour vocation de libérer sa bien-aimée de la solitude ; il l'accompagne au contraire dans son itinéraire indépendant. La Cendrillon d'aujourd'hui se sert de ses rêves pour rester à distance de tous les carrosses que lui propose la société, de peur de se réveiller un beau matin enfermée dans une simple citrouille. Après La Trame conjugale, Corps de femmes, regards d'hommes et Le Cœur à l'ouvrage, Jean-Claude Kaufmann, poursuit dans cet ouvrage sa lecture en finesse du passionnant roman de la société contemporaine. --Émilio Balturi 
Repost 0
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 18:16

Harcèlement violent d’une femme pour priver son ex-conjoint de ses enfants après une rupture. Cette vengeance de la femme est appelée syndrome de Médée par les psychiatres. Des interventions médicales et légales existent pour aider les victimes.

à suivre :

Repost 0
Published by lestoile - dans Pervers narcissique
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 18:08
Repost 0
Published by lestoile
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 18:26

La mythomanie n'a pas encore livré toutes ses vérités à la psychiatrie, ce qui la rend d'autant plus intrigante pour les spécialistes. Ne pouvant supporter de faire face à la réalité, les mythomanes, ces personnalités hautes en couleurs, se plongent dans un monde de mensonges. Le Pr Michel Lejoyeux, chef du service de psychiatrie et d'addictologie à l'Hôpital Bichat, nous apporte son éclairage.

 

Mythomanie : le mensonge pour le mensonge

mythomaneSi l'expression "mytho" est utilisée à tout-va, il faudrait pourtant bien se garder de l'utiliser à tort et à travers. Dans la vie, tout le monde est amené à mentir, pour des raisons plus ou moins avouables : pour échapper à un dîner, nous sortir d'une situation embarrassante… Mais il ne s'agit alors que de "petits mensonges". Certains escrocs manient eux-aussi l'art du mensonge à la perfection pour parvenir à soutirer de l'argent à leurs victimes. Dans ces cas-là, on parle de "mensonge utilitaire". 
Mais le mythomane n'est absolument pas dans cette configuration. Le premier à avoir décrit la mythomanie est un psychiatre du début du XXème siècle, Ernest Dupré, qui évoque une "impulsion narratrice, une envie de raconter quelque chose d'extraordinaire pour se rendre socialement intéressant", nous explique le Pr Lejoyeux.

Le mythomane s’invente une vie héroïque

Bien entendu, il existe différents degrés de mythomanie, mais la base reste toujours la même : "raconter des mensonges par plaisir" pour s'inventer une vie palpitante. Les mythomanes s'imaginent un passé d'héritier, une vie d'aventures, ou encore un job très haut placé. L'exemple le plus illustre est sans conteste l'histoire de Jean-Claude Romand, racontée par Emmanuel Carrère dans l'Adversaire. 
Cet ancien étudiant en médecine jamais diplômé prétendait travailler à l'Organisation Mondiale de la Santé et a trompé sa famille pendant 18 ans jusqu'à qu’à l’issue fatale… Alors que sa famille est sur le point de découvrir la vérité, il tue sa femme, ses enfants, ses parents et tente de se suicider.

Les mythomanes ont-ils conscience de leurs mensonges ?

C'est la question qui agite les spécialistes. Pour le Pr Lejoyeux, "le mythomane a conscience de ses mensonges, mais une conscience très réduite". Selon lui, ce ne sont pas des "menteurs cyniques". Dans le cas de Jean-Claude Romand, ce dernier a préféré assassiner ses proches et tenter de se suicider, plutôt que de faire face à la réalité. "Le mythomane ne supporte pas d'être confronté à ses mensonges. Il préfère alors en raconter d'encore plus énormes, mais ne revient jamais en arrière. Il est dans une perpétuelle fuite en avant" explique le spécialiste.

Des causes encore floues

Pour expliquer ce besoin incessant de s'inventer une autre vie, les spécialistes pointent un lourd déficit d'amour de soi. "On parle aussi souvent de traumatismes, notamment sexuels. Ces personnes ont eu besoin de se défendre dans l'oubli. On a également établi un lien avec la personnalité multiple : on pourrait imaginer que le mythomane ne ment pas complètement, et que ce sont ses différentes personnalités qui s'expriment successivement" avance le psychiatre.

Comment reconnaître un mythomane ?

Comme on l'a vu dans certains faits divers, les mensonges peuvent perdurer des années, portés par des êtres parfois particulièrement brillants et convaincants. Jean-Claude Romand donnait le change au sein de sa famille, à commencer par sa femme, elle-même pharmacienne. Malgré tout, la mythomanie peut être associée à d'autres comportements transgressifs au plan social, comme le vol. "On peut observer ce genre de choses lorsque le mensonge est révélé, et que la personne est dans une crise absolue. Cependant, ces personnes continuent à dire que leur histoire est vraie", affirme le Pr Lejoyeux.

Des patients difficiles à traiter

La mythomanie est une maladie qui nécessite l'expertise d'un psychiatre. Elle ne se traite pas avec des médicaments et mener un travail analytique est également compromis. "Tout le problème de la mythomanie est que les personnes concernées ne se reconnaissent pas comme malades, ce qui pose une vraie difficulté", explique le Pr Lejoyeux. "Cette maladie est compliquée à soigner, car la base de l'interaction sociale est basée sur le fait que l'on ne ment pas", explique le spécialiste. Ces histoires "pas simples" demeurent malgré tout extrêmement "fascinantes" pour les psychiatres qui continuent à explorer la maladie.

Ecrit par:

Paulina Jonquères d'Oriola

Créé le 18 novembre 2014

 

 

ean Claude Romand le menteur Jean-Claude Romand, marié et père de deux enfants, brillant médecin, est chercheur à l'Organisation mondiale de la santé. Il est considéré comme un véritable notable dans son village, près de la frontière suisse, bref un fils, un mari, un père idéal. Jusqu'au 9 janvier 1993. Ce jour-là, il tue sa femme, son fils, sa fille, son père et sa mère. Un carnage prémédité et réalisé de sang-froid. Ceux qui l'ont connu ne comprennent pas. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises. L'histoire du docteur Romand est celle d'un homme qui a construit sa vie en mentant à tous ceux qui le connaissaient et qui, pendant vingt ans, a tout mis en oeuvre pour maintenir l'illusion. Retour sur les faits à l'aide d'images d'archives et de nombreux témoignages. France 2

Les mythomanes s'imaginent un passé d'héritier, une vie d'aventures, ou encore un job très haut placé. L'exemple le plus illustre est sans conteste l'histoire de Jean-Claude Romand, racontée par Emmanuel Carrère dans l'Adversaire. Cet ancien étudiant en médecine jamais diplômé prétendait travailler à l'Organisation Mondiale de la Santé et a trompé sa famille pendant 18 ans jusqu'à qu’à l’issue fatale… Alors que sa famille est sur le point de découvrir la vérité, il tue sa femme, ses enfants, ses parents et tente de se suicider.

Repost 0
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 17:28
je ne crois pas je sais !
je ne crois pas je sais !
je ne crois pas je sais !
je ne crois pas je sais !
Repost 0
Published by lestoile - dans yung
commenter cet article
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 15:39

Lançant un appel de cent dix signataires*, les cancérologues Dominique Maraninchi et Jean-Paul Vernant avancent des pistes pour réduire l'inflation des prix pratiqués par l'industrie pharmaceutique.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/03/14/24739-lurgence-maitriser-prix-nouveaux-medicaments-contre-cancer

 

L'appel de 110 cancérologues contre le coût des traitements

 

48 films ayant pour thématique : cancer

 

Le cancer la chimie le buisness "Breaking bad"

Repost 0
Published by lestoile - dans santé
commenter cet article
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 02:12

C'EST ARRIVÉ DEMAIN

 

SYNOPSIS ET DÉTAILS

Un journaliste new-yorkais recoit chaque jour de facon inexplicable le journal du lendemain. Il profite de la situation et coiffe sur le poteau des scoops tous ses confreres. Jusqu'au jour ou il decouvre son nom dans la rubrique necrologique.

 

 

La maladie du cri du chat

La maladie du cri du chat, ou syndrome de Lejeune est un trouble génétique rare chez l'être humain dû à une délétion d'une partie du chromosome 5. Le nom de cette maladie vient du cri monochromatique aigu qui permet le diagnostic de cette maladie. La plupart des enfants décèdent durant leur enfance, les survivants ont un profond retard mental. Jérôme Lejeune est le médecin français ayant décrit cette affection en 1963

la suite sur wikipédia

Une maladie génétique est une maladie due à une ou plusieurs anomalies sur un ou plusieurs chromosomes qui entrainent un défaut de fonctionnement de certaines cellules de l'organisme. Ces cellules fabriquent des protéines. L'activité et la structure de chaque protéine est déterminée par l'information génétique contenue dans un gène. Si le gène est altéré, il entraîne la cellule dans un dysfonctionnement, qui peut se révéler, à tout âge de la vie, avec l'expression d'une maladie.

Les maladies génétiques sont dites dominantes ou récessives, si l'allèle responsable est ou non dominant (chez un individu chaque gène est représenté par deux allèles).

On peut aussi les classer en fonction de la position du gène responsable de l'anomalie. S'il est situé sur la paire de chromosomes sexuels, la maladie est dite « gonosomale », s'il est localisé sur une paire de chromosomes homologues, la maladie est dite « autosomale ». On parle donc de maladieautosomale récessive (ex. : phénylcétonurie) ou de maladie gonosomale récessive (ex. : hémophilie).

Parmi les maladies génétiques, on trouve aussi bien des affections bénignes ou faiblement handicapantes (par exemple, le daltonisme) que des affections extrêmement graves. Mais leur caractéristique commune est généralement d'être une affection à vie et qu'elle peut dans certains cas être transmise à la descendance, puisque inscrite dans les gènes de l'individu.

Maladies dites « rares », c'est-à-dire dont la fréquence est inférieure à un malade pour 2 000 personnes, elles représentent environ 80 % de celles-ci, soit environ 6 000 pathologies.

Toutes les maladies génétiques ne sont pas héréditaires, la mutation génétique portée par un gamète n'étant pas nécessairement présente sur le génome de l'émetteur dudit gamète. En revanche, toutes les maladies héréditaires sont, selon toute logique, des maladies génétiques.

suite détail sur wikipédia "voir 6000 pathologies"

Un défi chercheurs aujourd'hui est celle de assemblant et en analysant la pléthore de données actuellement générées par le projet du génome humain et des dizaines de petits projets. Le site Web de NCBI sert un un système intégré, un guichet unique, l' infrastructure de l' information génomique pour leschercheurs biomédicaux du monde entier afin qu'ils puissent utiliser ces données dans leurs efforts de recherche.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/genome/guide/human/resources.shtml

Carnet de route Epigenomics NIH

L’épigénome recouvre toutes les modifications de l’ADN qui modulent l’activité des gènes, sans en changer la séquence. La méthylation de l’ADN est une de ces modifications. Un groupe méthyle est une molécule fixée sur la séquence d’un gène. Quand un gène possède beaucoup de groupes méthyles, il sera alors peu exprimé, et inversement, un gène peu méthylé sera surexprimé. Sans aucun changement de la séquence génétique, la méthylation peut changer considérablement l’activité du gène. Ces changements épigénétiques se font de manière beaucoup plus rapide et plus flexible que les mutations génétiques. -

Voir GénomeInformation pour Homo sapiens

Accédez Across

26631 projets supplémentairessont liés par l'organisme.

L'épigénétique est une frontière émergente de la science qui implique l'étude des changements dans la régulation de l'activité des gènes et d'expression qui ne dépendent pas de la séquence du gène. Aux fins de ce programme, l'épigénétique fait référence à la fois des changements héréditaires dans l'activité des gènes et de l'expression (dans la descendance des cellules ou des individus) et aussi stables, les modifications à long terme dans le potentiel de la transcription d'une cellule qui ne sont pas nécessairement héritable. Alors que l'épigénétique fait référence à l'étude des gènes ou des ensembles de gènes uniques, epigenomics se réfère à des analyses plus globales des changements épigénétiques sur l'ensemble du génome.

L'hypothèse générale du programme Epigenomics NIH Roadmap est que les origines de la santé et de la susceptibilité à la maladie sont, en partie, le résultat de la régulation épigénétique de l'empreinte génétique. Plus précisément, les mécanismes épigénétiques qui contrôlent la différenciation des cellules souches et organogénèse contribuent à la réponse biologique à des formes endogènes et exogènes de stimuli qui se traduisent par une maladie.

Pour ce faire , le programme Epigenomics Feuille de route propose de: (1) créer un comité international; (2) développer des plates - formes normalisées, des procédures et des réactifs pour la recherche de epigenomics; (3) mener des projets de démonstration visant à évaluer les changements comment épigénomes; (4) développer de nouvelles technologies pour l' analyse épigénomique cellulaire unique et en imagerie in vivo de l' activité épigénétique; et (5) créer une ressource de données publiques pour accélérer l'application des approches de épigénomique.

L’habitat et le mode de vie influencent notre épigénome

Des liens scientifiques "comment font il"

Génome humain Polymorphismes Marqueurs génétiques

https://fr.wikipedia.org/wiki/Spectroscopie_ultraviolet-visible

https://fr.wikipedia.org/wiki/Spectroscopie_de_fluorescence

https://en.wikipedia.org/wiki/Capillary_electrophoresis%E2%80%93mass_spectrometry

https://en.wikipedia.org/wiki/Liquid_chromatography%E2%80%93mass_spectrometry

Les journaux qui lisent l'avenir

logiciel de Chromatographie

OpenChrom est un logiciel open source pour l'analyse et la visualisation de spectrométrie de masse et chromatographiques données. [1] Son objectif est de gérer les fichiers de données natifs de plusieurs systèmes de spectrométrie de masse (par exemple , GC / MS, LC / MS, Py-GC / MS, HPLC-MS), des fournisseurs comme Agilent Technologies ,Varian , Shimadzu , Thermo Fisher , PerkinElmer et d' autres. Mais aussi des formats de données provenant d' autres types de détecteurs sont supportés récemment.

OpenChrom ne supporte que l'analyse et la représentation des données chromatographiques et spectrométriques de masse. Il n'a pas de capacités pour l' acquisition ou lecontrôle du matériel de fournisseur de données. OpenChrom est construit sur ​​la plate - forme Eclipse Rich Client (de RCP), d' où il est disponible pour différents systèmes d'exploitation, par exemple Microsoft Windows , Mac OS X et Linux . Il est distribué sous la licence Eclipse Public 1.0 (EPL). Bibliothèques tierces sont séparés en faisceaux simples et sont publiés sous diverses OSI licences compatibles.

https://en.wikipedia.org/wiki/OpenChrom

Repost 0
Published by lestoile - dans Scénario d'avenir
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 01:30

article de :

Lise Loumé a une licence de biologie et un master de communication scientifique. Elle a été journaliste rédactrice à La Recherche, puis pigiste dans ce même titre comme à Ça m'intéresse, Sciences et Avenir et Science et Vie Junior. Lise Loumé a intégré l'équipe de Sciences et Avenir en 2014, où elle traite spécifiquement des questions liées à la santé.

Ennemi caché les drogues de combat "1937 le pervitin et les amphétamines aux usa en Angleterre la méthédrine en Allemagne au japon le philopon en URSS des vitamines dans la bouillie"

"La fénéthylline, vendue sous le nom de "captagon"."

Qu'est-ce que le captagon, la drogue des djihadistes ?

Deux tonnes de captagon ont été saisies par la police turque dans le sud du pays, près de la frontière syrienne. Cette drogue permettrait aux combattants de Daesh de commettre des atrocités. Un neurobiologiste nous explique son action sur le cerveau.

Les forces de l’ordre antidrogue turques ont mis la main sur près de 10,9 millions de comprimés au cours de deux descentes distinctes dans la province de Hatay, frontalière de la Syrie (voir carte ci-dessous), annonce l'AFP. Les policiers ont saisi un premier lot de 7,3 millions de comprimés dissimulés dans 1.300 filtres à huile de moteur. Le second lot a été découvert dans un dépôt. Produits en Syrie, ils étaient destinés aux pays du Golfe, toujours selon le quotidien turc. Le second lot a été découvert le lendemain dans un dépôt. Deux Turcs et un Syrien soupçonnés d'être des trafiquants ont été placés en garde à vue. En octobre 2015, les autorités libanaises ont arrêté à l’aéroport de Beyrouth un prince saoudien qui tentait d’embarquer pour Ryad dans un avion privé près de deux tonnes de pilules de Captagon rangées dans quarante valises.

26 juin 2015, dans la station balnéaire de Port El-Kantaoui, près de Sousse, en Tunisie. Un homme âgé de 23 ans et du nom de Seifeddine Rezgui ouvre le feu sur des touristes. Bilan : 39 morts et 39 blessés. Selon des témoignages, pendant la tuerie, l'homme souriait et riait alors qu’il venait de commettre son massacre. Son autopsie mettra en évidence qu'il était sous l’emprise d’une drogue, selon une source citée par le Daily Mail. La substance en cause : la fénéthylline, vendue sous le nom de "captagon". D'après un témoignage, les terroristes qui ont pris d'assaut le Bataclan àParis le vendredi 13 novembre 2015 avaient un comportement mécanique et déshumanisé. De plus, des seringues qui auraient pu servir à des injections auraient été saisies par les policiers dans deux chambres d'hôtel perquisitionnées à Alfortville (Val-de-Marne) louées au nom de l'un des terroristes, Salah Abdeslam, selon Le Point. L'hypothèse qu'ils aient pu eux aussi être sous l'effet d'une drogue a été évoquée. Peut-être là encore le captagon, cette pilule blanche très prisée des combattants de Daesh (que l'on peut aussi s'injecter en intraveineuse).

Synthétisé pour la première fois en 1961, le captagon est un stimulant de la famille des amphétamines qui comprend notamment la métamphétamine et l'ecstasy (aussi appelé MDMA). Connue pour ses propriétés dopantes, cette drogue a été largement utilisée dans le milieu du cyclisme dans les années 1960 à 1970. À des doses modérées, le captagon stimule la production de dopamine et améliore la concentration, c'est pourquoi il a longtemps été prescrit dans le traitement contre la narcolepsie et l'hyperactivité. Mais il a été retiré du marché français en 1993 en raison des graves lésions cardiaques qu'il provoquait. Depuis 1986, la fénéthylline est d'ailleurs classée sur la liste des substances stupéfiantes placées sous contrôle international de l'Organisation mondiale de la santé.

"Comme toutes les autres amphétamines, cette drogue entraîne une résistance à la fatigue, une vigilance accrue et une perte de jugement. Elle donne l'impression à celui qui la consomme d'être tout puissant, d'être le 'roi du monde' en quelque sorte", détaille à Sciences et Avenir le Pr Jean-Pol Tassin, neurobiologiste de l'Inserm et spécialiste des addictions. Ce qui lui permet de tuer sans craindre de réaction de la part des autres, qui n'existent même plus pour lui. "Plus précisément, au niveau moléculaire, la fénéthylline pénètre dans les neurones et chasse deux neurotransmetteurs, la noradrénaline et la dopamine, présentes dans les vésicules. La libération de noradrénaline hors des neurones augmente la vigilance et réduit le sentiment de fatigue. La dopamine, elle, agit notamment sur le circuit de la récompense, responsable de la sensation de plaisir et, à haute dose, de l'addiction."

Les effets de cette drogue ne sont pas cantonnés au cerveau. "Le captagon augmente la libération du glucose, ce qui permet de prendre du muscle sans fournir d'effort. De plus, la libération de noradrénaline accélère significativement le rythme cardiaque", explique le Pr Jean-Pol Tassin. Mais tous ces effets restent temporaires. Les neurones doivent fabriquer de nouveau l'adrénaline et la dopamine rapidement libérées des vésicules neuronales, et seul le repos le permet. En l'absence de sommeil, c'est la "descente" : "les individus ressentent une fatigue intense, une psychose, des fonctions mentales altérées, l'alternance de phases d'euphorie et de dépression. C'est un peu comparable aux effets d'une nuit blanche sur le cerveau", précise le neurobiologiste. Et une euphorie intense permet de ne ressentir ni peur, ni douleur. Une arme redoutable face aux pressions. "On les frappait et ils ne ressentaient pas la douleur. La plupart d'entre eux rigolaient alors qu'on les bourrait de coups", témoigne un officier de la brigade des stupéfiants de Homs, en Syrie, interrogé par Reuters.

COMMERCE. Jusqu’en 2011, le centre névralgique de sa fabrication du captagon se situait au Liban. Depuis, la production se serait largement délocalisée vers la Syrie, selon un responsable de l’unité de contrôle des drogues libanais interrogé par Reuters. Le captagon serait devenu incontournable dans les rangs des combattants djihadistessyriens car il serait assez simple à fabriquer. Les pilules sont ensuite transportées par bateau ou voiture de la Syrie vers le Liban et la Jordanie, et sont vendues entre 5 et 20 dollars l'unité ou mêmes échangées contre des armes. D’après les chiffres de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), la quantité de pilules saisies dans les pays de la péninsule arabique a fortement augmenté ces dernières années : plus de 11 tonnes de captagon en 2013, contre 4 seulement en 2012.

Repost 0
Published by lestoile - dans les éveilleurs
commenter cet article
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 08:36

se mettre à l'abris de la barbarie du monde !

 

Repost 0
Published by lestoile - dans procrastination
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 08:59

À la question "qui suis-je?", on a tendance à répondre "un homme" ou "une femme", comme l’indique notre sexe biologique... Pourtant, tout n’est pas si simple. Qu’est-ce qui fait que vous êtes un homme ou une femme ? Quel est la part du psychique ? Qu’en pense la psychanalyse ?

 

Certains n’arrivent pas à se construire autour de leur sexe biologique. Doit-on y voir le signe d’unenorme sociale trop pesante ?

 

Repost 0
Published by lestoile - dans psychanalyse
commenter cet article

Présentation

  • : Lestoile dunord
  • Lestoile dunord
  • : il y a des transformations et parfois des mutations l'analyse des personnalités grace aux scénarios du cinéma nous montre la répétition de comportements comment sortir des scénarios répétitifs ce blog offre d'abord un catalogue de personnalités que l'on retrouve au cinéma
  • Contact

compteur

Recherche

traduire / translate

 

les citations du jour

communauté de twitter

 

merci de votre visite